Assemblée provinciale : les plénières peinent à se tenir faute de députés

Publié le par journalmongongo.over-blog.com

Depuis le 15 juillet, date de l’ouverture de la session parlementaire, plusieurs plénières ont été reportées faute de quorum. Sur 10 plénières convoquées jusqu’au 25 août, 9 ont connu moins de 50 parlementaires. Selon l’un des attachés de presse de cette assemblée, les plénières se tiennent sans quorum avec  des arrangements entre députés, contraires au règlement d’ordre intérieur.

Seule la séance du 9 août a totalisé 50 députés présents. C’était une séance à huis clos, en présence du gouverneur invité au cours de laquelle, chaque élu a reçu 1500$. “C’est le premier acompte de notre indemnité de sortie qui s’élèverait entre 13 000 et 18 000 $”, déclare un député de la majorité.

Barthélemy Moyonga, président de la commission politique, administrative et juridique de l’Assemblée provinciale, les députés ne devraient pas être comme des salariés payés au mois mais devraient percevoir un jeton de présence à chaque plénière.

Selon la RTNC captée le samedi 27 août, le président de l’Assemblée provinciale a indiqué que les députés sont dans leurs bases pour préparer les élections. L‘honorable Philipe Masikini rappelle à ses collègues que leur mandat est encore en cours et que cette session doit aborder beaucoup des questions clefs en rapport avec le fonctionnement de la province. Notamment le contrôle de l’exécution du budget de la province pour le second semestre de l’année 2010, le contrôle de la direction des recettes sur les engins roulants du gouvernement provincial. “La raison profonde est plutôt liée à une démotivation des députés qui accusent environ 12 mois d’arriérés d’émoluments depuis le début de cette législature”, affirme un député de la majorité.

La Rédaction. Août 2011

Publié dans Mongongo 43

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article