ECHOS DE PROVINCE_43

Publié le par journalmongongo.over-blog.com

Isangi : les politiciens s’appuient sur les Eglises et les associations

En août, plus de dix rencontres entre les politiciens, les Eglises et les associations ont eu lieu dans le territoire d’Isangi (125 km) en aval du fleuve. Plus de 35 associations de jeunes, de femmes, des Ong ainsi que les Eglises de Réveil et protestantes ont pris part à la rencontre du 23 août organisée à la mission protestante par le Rassemblement congolais des associations qui soutiennent les actions de Joseph Kabila (RCAJK). Il a été demandé à chaque association de s’inscrire au RCAJK pour pouvoir bénéficier de financements pour leurs projets. Cette plate-forme est dirigée localement par le pasteur d’une Eglise. L’inspecteur du service de développement rural a exhorté les participants de saisir cette opportunité car, les associations ont du mal à trouver de financements localement. “Notre action est politique, sensibiliser vos bases à voter Joseph Kabila”, a dit l’un des délégués venus de Kisangani.

Pourquoi venir seulement en cette période, et pourquoi passer par les Eglises a demandé le conseiller du bureau de coordination de la Société civile. Selon un habitant,  les promesses des politiques viennent toujours fragiliser les efforts des associations à Isangi. Comme l’association “Les amis de cinq chantier” qui a disparu quelque temps après sa création faute de financement.

Les rares partis d’opposition essaient de faire quelque chose. Ainsi l’Union pour la Nation a fait la restitution des travaux de leur congrès tenu à Kinshasa. Dans la salle, on a remarqué quelques responsables des  associations et des Eglises. Jérémie Imomola, le président de la société civile a déclaré lui, le 27 août lors d’une rencontre “qu’on ne doit pas être à la fois de la société civile et faire de la politique”. Une sensibilisation est faite à la Radio Télévision Bondeko d’Isangi sur le caractère apolitique des associations.  “Nous ne devons pas perdre notre personnalité parce que les politiciens nous amènent l’argent”, a dit Thérèse Bolekelaka de la société civile dans une émission radio.

Joseph Basay

 

Bunia : l’argent de la route doit servir à l’entretenir

17 au 23 août : grève des commerçants de Bunia mécontents du mauvais état des axes routiers Bunia-Mahagi (environ 200 km) en réhabilitation où des bourbiers disséminés rendent la tâche difficile aux camionneurs et  Bunia Kasenyi (55 km au sud-est) qui mène vers le lac Albert. Même les stations d’essence ont fermé. Les commerçants dénoncent le fait que les recettes perçues par Foner, le Fonds national d’entretien routier, depuis deux ans ne sont pas utilisés dans des travaux de réhabilitation des routes locales. Ils exigeaient aussi la libération des camions retenus par le Foner et le service d’hygiène aux frontières car ils refusent de payer les taxes dues à ces services. Les autorités de l’administration locale ont craint que  ce mécontentement crée une tension sociale déjà perceptible au sein de la population locale, surtout en cette période préélectorale. Le 24 août le ministre provincial des Travaux publics de la province Orientale est arrivée avec 500 mille $ débloqué par le Foner uniquement pour les travaux de réfection de l’axe réfection Bunia-Mahagi. Selon le ministre Raymond Tchedia, le montant global pour réhabiliter ces deux axes routiers est estimé à 2 millions de dollars.

Serge César Ndahora

 

Ubundu : grogne à l’entreprise Lobi Congo

Une bagarre a éclaté le 18 août au point kilométrique 112 sur la route Ubundu entre les éléments de la police nationale congolaise et les ouvriers de la société Lobi Congo qui exploite l’hévéa. Selon Kagolo, représentant des ouvriers, ils s’opposent à la mesure interdisant le mélange de la sève d’hévéa avec un peu d’eau comme ils le faisaient avec l’ancien chef de l’entreprise sur place. L’agent envoyé pour enregistrer la quantité d’hévéa extrait a refusé de prendre la sève, sur instruction du nouveau responsable resté à Ubundu. Il a déversé l’hévéa par terre ce qui a suscité la colère des ouvriers, affirme Kagolo. A l’arrivée des policiers en provenance d’Ubundu sur demande de Lobi Congo, une dispute généralisée a surgi faisant des blessés dans les deux camps, notamment le responsable de Lobi Congo qui a perdu une dent conduit à l’hôpital par les ouvriers soutenus par d’autres habitants de ce village en colère.

Fidèle Lutula

 

Isiro : gestion équitable des minerais dans le haut et bas Uele

Du 17 au 23 août s’est tenu à Isiro les états généraux de l’exploitation des ressources minières dans le bassin de l’Uele organisés par l’Université de l’Uele avec l’appui de l’Union Européenne à l’intention des autorités politico-administratives, des chefs coutumiers, parlementaires, de la société civile, des exploitants miniers artisanaux et industriels. Au terme de ces assises il a été décidé la création des comités de concertation permanents entre la communauté locale et les exploitants dans chaque foyer minier ainsi que  la réhabilitation des routes, hôpitaux et écoles dans les foyers miniers. Car ce que les entreprises font jusque là n’est pas significatifs.

Richard Tandro

Publié dans Mongongo 43

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article