Quartier Matete : les jeunes fabriquent des briques, la criminalité baisse

Publié le par journalmongongo.over-blog.com

En entrant au quartier Ma­tete, au fin fond de la com­mune de Mangobo, on est étonné par les nombreux fours à briques dans les parcelles. Une parcelle sur trois dispose d’une colline d’extraction d’argile. Trois à cinq jeunes s’affairent, qui à extraire de l’argile du ravin, qui à mouler dans la machine, qui à construire un four et l’alimenter en bois de chauffe. On dénombre une cinquantaine de fours dans tous les quartiers. Ce travail per­met ainsi à de nombreux jeunes à payer leurs études ou de prendre en charge leurs familles. “Ce tra­vail me permet de payer les frais scolaires et de me nourrir car ma grand- mère n’a pas assez de moyen” explique Fiston Bakale, âgé à peine quatorze ans, élève de 6ème primaire, orphelin de père et de mère trouvé le dimanche sur l’avenue Mobango.

Cette activité qui occupe les jeu­nes les détournent de la cri­minalité et du banditisme. Ces jeunes étaient habitués à aller dans les carrières pour creuser du diamant. La rareté de cette matière précieuse les a plongé dans le chômage. Vol, bagarres, actes de vandalisme étaient souvent décriés.

Selon le professeur Moonde, membre de l’église anglicane du quartier, un projet d’élevage de porcs, autrefois abandonné à cause de vol des porcs par les jeunes du quartier, a repris à la grande satisfaction de tous.

Monsieur Kalimasi, chef de quartier Matete qui se réjouit de la baisse de cette criminalité met cependant en garde contre la destruction de l’environne­ment liée à l’extraction de l’ar­gile.

 

John Sindani

Publié dans Mongongo 53

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article