Vers une concertation entre les autorités urbaines et la société civile

Publié le par journalmongongo.over-blog.com

“Les organisations de la société civile doivent participer à la conception et à l’élaboration des grandes décisions préparées à l’endroit de la population”, a décidé Augustin Osumaka, maire de la ville, lors du café presse organisé au siège de MEPAD, Médias pour la paix et la démocratie ; le samedi 11 février. En accord avec les OSC, il a ainsi prévu des réunions de concertation entre elles et lui, en présence de la presse, tous les derniers samedis du mois.

Ce café presse, qui a réuni à une même table l’autorité urbaine ac­compagnée de certains bourgmestres de commune, les acteurs de la société civile et les journalistes, a ainsi per­mis aux autorités d’expliquer concrètement la mesure prise pour la rénovation des im­meubles en ville. Il a ainsi répondu à leurs inquiétudes.

Selon le maire de la ville, les sanctions vont commencer à tomber à partir du 3 mars pro­chain. Il utilisera des mesures contraignan­tes pour persuader les responsables des im­meubles d’agir. “Il n’y aura pas deux poids et deux mesures. Tout propriétaire, les bureaux des institutions publiques, l’armée, la police et autres doivent respecter cette mesure”, martèle le maire de la ville. Les décisions de sceller se feront en concertation avec les ins­pecteurs judiciaires, les représentants de la Fédération des entreprises du Congo et les organisations de la société civile.

Si le propriétaire de l’immeuble est absent, l’argent de ses loyers ne lui sera plus transfé­ré tant que les murs ne seront pas repeints.

Le maire de la ville à aussi invité les bourg­mestres et les responsables des services éta­tiques à être disponibles pour donner les in­formations officielles aux journalistes quand ils en ont besoin ; sans attendre les audiences des autorités.

Les médias ont convenu de travailler en sy­nergie sur les questions qui touchent le grand public afin de diffuser l’information au même moment mais d’une manière indépendante et conforme à la règle du métier. MEPAD coor­donnera ces rencontres.

“Mission réussie car chaque partie s’est exprimée”, s’est félicité le président de MEPAD, Ernest Mukuli, à l’issue de ce café presse qui a permis d’instaurer des relations utiles à la population entre les diffé­rents acteurs présents.

 

Hortense Basea

Publié dans Mongongo 53

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article